• The Foundation for Digital Humanism

Accélération, déploiement et défi démocratique

Au regard de l’accélération et du déploiement sans précédent des objets et usages numériques du quotidien, l’ambition de la Fondation Humanisme numérique est de lutter contre l’illettrisme numérique , d’encourager des démarches individuelles et collectives de connaissance et d’apprentissage des mondes « numériques », de compréhension de leurs enjeux et potentialités, pour répondre aux défis démocratique, éducatif, économique et environnemental que ces technologies du calcul massif posent aux sociétés contemporaines.

 

Le numérique au service de l’Homme et du citoyen

Le développement d’une société inclusive et démocratique et le partage des connaissances et du progrès passent par ces étapes de maîtrise des nouveaux langages et usages techniques et culturels car ils sont facteurs d’intégration et de cohésion sociale. La Fondation Humanisme numérique porte cette ambition qui peut s’incarner sous des formes diverses de recherche et de coopération entre les citoyens et les générations.

Elle cherche notamment à encourager les actions, les débats d’idées et initiatives publiques ou privés qui participent à la diffusion des valeurs humanistes au cœur de ces métamorphoses numériques.

La Métropole du Grand Nancy, sous la présidence d’André Rossinot, a mis en œuvre depuis plusieurs années une vaste réflexion portant sur les enjeux du numérique et ses effets sur les politiques publiques et la société. Cela s’est traduit par le développement et l'accompagnement de l’écosystème numérique et d’innovation, l’organisation d’événements culturels, de colloques scientifiques, d’ateliers citoyens, de séminaires éducatifs, de rencontres professionnelles et par le soutien à l’édition d’ouvrages portant sur ces sujets.

La Métropole accompagne ces transformations technologiques et culturelles sur son territoire tout en cultivant une effervescence humaniste qu’elle porte en elle depuis toujours.

La création de la Fondation Humanisme numérique, abritée au sein de l’Académie des Sciences Morales et Politiques à l’Institut de France, s’inscrit dans cette démarche.

Les missions de la Fondation

La Fondation Humanisme numérique a pour objectif principal de promouvoir le développement d’une conscience critique sur les enjeux et les formes par lesquels les individus affirment leur humanité au regard des transformations en cours. Elle s’engage notamment à participer à la diffusion des valeurs humanistes. Pour cela, elle se donne comme buts :

  • d’encourager et soutenir la recherche scientifique autour de problématiques liées à l’humanisme dans son rapport au numérique (bourses ou prix à des doctorants ou projets de thèses ou de recherche).
  • de soutenir ou organiser des séminaires et colloques sur les thèmes correspondants.
  • d’encourager l’édition d’œuvres scientifiques, littéraires ou de communication.
  • d’accompagner la production d’applications, œuvres ou supports pédagogiques

Le Conseil scientifique

Le Conseil Scientifique de la Fondation Humanisme numérique accueille des personnalités diverses issues du monde des sciences, de l’économie, du numérique, des arts et des lettres qui, par leur recherche, leur parcours ou leur notoriété, contribuent à redéfinir, réinvestir, et construire la notion d’humanisme, mais aussi à agir pour nouer de nouvelles capacités humaines au cœur des transformations numériques et sociétales. Milad Doueihi, philosophe et historien, théoricien internationalement reconnu de l’humanisme numérique, est le président de ce conseil scientifique.

Milad Doueihi

Milad Doueihi

Milad Doueihi

Historien des religions et a été titulaire de la chaire d’Humanisme numérique à l’université de Paris-Sorbonne (Paris- IV). Il devient Docteur Honoris Causa de l’Université catholique de Louvain en 2018. Considéré comme le théoricien  de l’humanisme numérique, Milad Doueihi s’intéresse à l’évolution de la société avec le numérique. Il se définit comme « un numéricien par accident, un simple utilisateur d’ordinateur qui a suivi les changements de l’environnement  numérique au cours des vingt dernières années ».
Il a publié de nombreux ouvrages et en particulier Solitude de l’incomparable aux éditions du Seuil, 2009, Pour un  humanisme numérique, toujours aux Seuil, 2011. Mais aussi Qu’est-ce que le numérique ? aux éditions Hermann,  2013. Enfin plus récemment, Un sauvage chez les geeks aux éditions Hermann, 2016 et avec Frédéric Louzeau, Du  matérialisme numérique, aux éditions Hermann et Collège des Bernardins, 2017.

Raphaël Bartolt

Raphaël Bartolt

Raphaël Bartolt

Licencié Lettres (Histoire) à la Sorbonne (Paris), diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris et ancien élève de  l’École nationale d’administration (ENA) (promotion Louise Michel, 1984). Haut fonctionnaire, ancien Directeur de l’Agence  Nationale des Titres Sécurisés,il est nommé préfet de Meurthe-et-Moselle en 2011, puis préfet de la région Franche- Comté en 2015, et devient préfet du Doubs en 2016. Il fait valoir ses droits à la retraite depuis le 21 août 2018.

Martine Batt

Martine Batt

Martine Batt

Professeure des universités en psychologie, (Université de Lorraine), Martine Batt enseigne à l’Université de Lorraine où elle dirige le Master de Psychologie légale. Son plein engagement pour les questions éthiques se traduit par ses activités comme membre du bureau de la seule Unité Française de Bioéthique sous l’égide de l’UNESCO (The UNESCO  hair in Bioethics. French Unit). Ces compétences sont mises au service du plus grand nombre en tant que membre fondateur du Comité d’Éthique du CHRU de Nancy, membre du Comité d’Éthique du CHR de Jury les Metz.  Elle occupe le poste de vice-présidente du Comité de Protection des Personnes depuis 2006, ce qui lui confère une  expertise dans l’encadrement législatif et éthique de la recherche biomédicale menée sur le territoire européen.

Sandra Bertezene

Sandra Bertezene

Sandra Bertezene

Professeure titulaire de la Chaire de Gestion des Services de Santé au CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers) et directrice de l’équipe Santé & Solidarité.
Chercheuse au Laboratoire de recherches en sciences de l’action, membre du Réseau Intelligence de la Complexité, de l’Observatoire de la Silver Economie et de groupes d’experts auprès du Ministère des Solidarités et de la Santé.  Elle est également membre de l’Observatoire du Développement Durable de l’Agence Nationale pour la Performance des établissements hospitaliers et médico-sociaux (ANAP) et vice-présidente de la FNAQPA (Fédération de services et d’établissements médico-sociaux).

Christian Debize

Christian Debize

Christian Debize

Directeur de l’École nationale supérieure d’art et de design (ENSAD) de Nancy depuis 2010. Il est  membre de l’alliance Artem (ARt, TEchnologie, Management). Après des études d’histoire et d’histoire de l’art à l’Université de Nancy II, puis à Paris IV où il soutient en 1982 une des premières thèses de doctorat en France consacrée à la photographie ancienne, Christian Debize est professeur à partir de 1984 à l’École nationale supérieure d’art de Nancy où il coordonne l’option Communication visuelle. Parallèlement, il développe une activité de commissaire d’exposition sur de nombreux projets entre art moderne et art contemporain.

Anne Fritsch-Renard

Anne Fritsch-Renard

Anne Fritsch-Renard

Diplômé de l’École Nationale Supérieure des Industries Chimiques, Anne Fritsch-Renard est Responsable Partenariats  Industriels au CEA - Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives.
La mission du CEA TECH GRAND EST est d’améliorer la compétitivité des entreprises, notamment des ETI/PME, en  identifiant les innovations les plus pertinentes puis en adaptant sur mesure les briques technologiques disponibles dans les laboratoires du CEA.

Anne Lalou

Anne Lalou

Anne Lalou

Directrice Générale de la Web School Factory et de l’Innovation Factory, membres fondateurs du Campus-Cluster  Paris Innovation. La Web School Factory forme les futurs managers des plus grandes entreprises aux métiers du  numérique. Elle rassemble aujourd’hui 300 étudiants au sein du Campus Cluster (Paris 13). L’Innovation Factory accueille aujourd’hui 35 entreprises partenaires, dans différents secteurs d’activités (retail, hôtellerie, finance, immobilier, santé...) qui travaillent en étroite collaboration avec le coeur étudiant de La  Web School Factory.
Anne Lalou est également membre du Conseil National du Numérique. Parallèlement, elle siège au conseil d’Administration de Eurazeo, Korian et Natixis.

Géraldine Farage

Géraldine Farage

Géraldine Farage

Directrice du Pôle Pixel à Lyon. Le Pôle PIXEL accueille des entreprises du secteur des industries culturelles et créatives : cinéma, audiovisuel, jeu vidéo, web, communication, nouveaux médias, arts numériques, etc.  Producteurs, prestataires techniques et de services audiovisuels, développeurs de jeux vidéo, d’applications mobiles, de logiciels et de contenus web, graphistes… Plus de 500 professionnels développent leurs activités sur le pôle.
Auparavant, Géraldine Farage a dirigé le Shadok, fabrique du numérique de Strasbourg de 2012 à 2018 et a été  récédemment en charge de la production et de la diffusion artistique et culturelle au sein d’AADN (Association pour le développement des arts numériques) à Lyon.

Juliette Lenoir

Juliette Lenoir

Juliette Lenoir

Diplômée de l’IEP de Lyon et de l’École Nationale des Chartes, conservatrice générale des bibliothèques, Juliette Lenoir a travaillé en bibliothèque universitaire, à la Bibliothèque publique d’information (Centre Pompidou) et en  bibliothèques municipales. Elle dirige depuis 2013 les Bibliothèques de Nancy, où elle a engagé des projets de  bibliothèques et de littératie numériques.

Samuel Nowakowski

Samuel Nowakowski

Samuel Nowakowski

Maître de conférences HDR à l’université de Lorraine. Il est chercheur au LORIA (Laboratoire lorrain d’informatique et ses applications). Ses recherches actuelles sont principalement centrées sur la modélisation des usages du web, l’Intelligence artificielle, les systèmes de compagnon intelligents et leurs mises en oeuvre dans des projets transversaux en e-Éducation.
Il enseigne les Humanités numériques au département Information Communication de l’UFR SHS Nancy et à l’École  des Mines de Nancy et porte plusieurs projets d’innovation pédagogique. Il intervient sur les questions d’humanisme numérique, de transition numérique et de pédagogie dans de nombreuses institutions publiques et privées en France et à l’étranger.

Sophie Pène

Sophie Pène

Sophie Pène

Professeure à l’université Paris Descartes en Sciences de l’information et de la communication, Sophie Pène est Directrice du master international AIRE- Ed Tech au CRI. Rattachée au laboratoire DICEN-IdF (CNAM), elle y anime des travaux dans le champ croisé du design et du numérique. Elle est membre du conseil scientifique de l’Institut  Mines Telecom, du Conseil des générations futures de la Ville de Paris, du conseil d’orientation de la Grande École du Numérique, et précédemment membre puis vice-présidente du Conseil national du numérique de 2013 à 2017.
Elle a expérimenté la formation en ligne dès 2002, avec le campus numérique COMOR et la licence à distance « animation de réseau ».

Sylvain Petitjean

Sylvain Petitjean

Sylvain Petitjean

Directeur de recherche 1re classe à l’Institut National en Informatique et en Automatique (INRIA), délégué scientifique  du centre INRIA Nancy - Grand Est (2009 - 2012) puis directeur de 2012 à 2018. Il est membre du CCOSL (Comité de coordination et d’orientation scientifique lorrain) et du comité exécutif de l’I-Site Lorraine Université d’Excellence.

Émile Servan-Schreiber

Émile Servan-Schreiber

Émile Servan-Schreiber

Docteur en Psychologie cognitive (Carnegie Mellon), Émile Servan-Schreiber est un pionnier de l’intelligence collective numérique. Depuis 2000, à la tête de la société de conseil Lumenogic et du marché prédictif Hypermind, il partage son temps entre la recherche scientifique sur l’intelligence collective et ses applications pratiques au service d’entreprises et de gouvernements. Il a d’abord été ingénieur en intelligence artificielle et conseiller de l’OCDE sur le cerveau et l’apprentissage. Il est l’auteur du livre « Supercollectif : la nouvelle puissance de nos intelligences » (Fayard, 2018) et du cédérom « Les Secrets de l’intelligence » (Ubisoft, 1997).

Emmanuel Vergès

Emmanuel Vergès

Emmanuel Vergès

Ingénieur et docteur en Information-communication. Il oeuvre dans le champ de la coopération culturelle et numérique, tant sur des projets que sur les métiers et les modèles de gouvernance. Après avoir fondé et dirigé Zinc, arts et cultures numériques à la Friche la Belle de Mai pendant 15 ans, il ouvre en 2012 l’Office, structure d’ingénierie culturelle au service des communs.
Ses travaux l’amènent à coopérer régulièrement avec l’Observatoire des Politiques Culturelles avec qui il accompagne les territoires en transition culturelle liée au numérique, avec Urban Prod à Marseille sur les nouvelles formes d’organisations et les lab média, sociaux, vivants, et avec des structures publiques et privées, depuis la Métropole du Grand Nancy jusqu’aux provinces de Nouvelle-Calédonie. Il est enseignant dans différents départements d’Aix-Marseille Université.

Bruno Cohen

Bruno Cohen

Bruno Cohen

Sociologue (Université de Lorraine), artiste, scénographe et réalisateur. Il a dirigé de 2013 à 2018 la mission «Nouvelles intelligences des territoires» de la Métropole du Grand Nancy et à ce titre, animé la
réflexion sur le projet métropolitain.
Il a conçu et dirigé les «Moments d’invention 2013», vaste manifestation culturelle associant chercheurs, artistes et entrepreneurs sur le thème de « la Ville, demain » dans le cadre de « Renaissance Nancy 2013 » et mis en
oeuvre les «Moments d’invention 2016 » sur le thème de l’humanisme numérique en lien avec les participants des « Ateliers des possibles », espaces d'accompagnement aux transitions numériques et à l’intelligence collective. Son activité s’est également développée depuis la fin des années 1980 autour du théâtre optique ou théâtre virtuel qu’il a contribué à réintroduire en France et en Europe, signant plus d’une centaine de réalisations ainsi que de très nombreuses expositions, films et créations numériques.
Il est directeur de la Fondation Humanisme numérique.

Devenez mécène de la Fondation Humanisme numérique !

La Fondation Humanisme numérique s’engage au développement d’une société numérique responsable, inclusive, solidaire et écologiquement durable. En devenant mécène vous participerez à l’accompagnement de projets exemplaires et favoriserez de nouvelles coopérations sur ces sujets. Enfin, la Fondation s’engage, grâce à vous, à soutenir, plus particulièrement, les réflexions et actions liées à l’impact des transformations technologiques et numériques sur les développements urbains et humains, économiques et culturels dans l’espace métropolitain.

Les événements

Les événements

  • Et si on imaginait votre futur ?

    Avec l’amicale recommandation de la Fondation, le Monde de l’Éducation et sa nouvelle saison O21, ont donné rendez-vous à plusieurs centaines de jeunes de 16-25 ans à Nancy pour 2 jours de conférences interactives et d'ateliers participatifs pour les aider à trouver leur voie. Rendez-vous réussi !

  • Des membres de notre conseil scientifique de la fondation rencontrent des anciens participants aux « ateliers des possibles » samedi 18 mai. Objectif : penser ensemble le séminaire inaugural de la Fondation à l’automne prochain à Nancy.

  • Prochain Conseil scientifique de la Fondation:

    Il se réunira les 15 & 16 juin à « the Camp ».
    Au menu : contenus et organisation du Séminaire Inaugural de la Fondation à l’automne à Nancy.

  • La Fondation s'installe à l'Académie des sciences morales et politiques à l'Institut de France, le 28 janvier 2019

    Photos de l'événement
×

NOUS CONTACTER :

Votre nom
Votre message